Partager l'article

DRAWING NOW

Hyperdrawing 

Créée il y a quinze ans pour donner à voir les nouvelles pratiques du dessin contemporain, notamment la très grande diversification de ses formats, supports et matériaux, la Drawing Now Art Fair surfe sur la vague du succès grandissant (auprès des jeunes collectionneurs, mais aussi et surtout, des artistes) d’un moyen d’expression abordable et malléable, recelant en sa simplicité primordiale d’infinies possibilités. De l’intimité de la feuille jadis destinée à l’esquisse ou à l’étude aux murs de la ville que s’approprient les street-artistes (quelques belles Incursions sauvages sont présentées au Musée de la chasse et de la nature), le dessin a aujourd’hui pris une tout autre dimension. Débordant de son cadre, outrepassant de plus en plus souvent les limites de la feuille de papier, il se prête aisément au jeu des mélanges de genres, débordements et autres détournements mis en œuvre dans les arts visuels actuels. 

Pour cette édition anniversaire du salon, une exposition (dédoublée au Carreau du Temple et au Frac Picardie d’Amiens) intitulée « Hyperdrawing » met à l’honneur ces métamorphoses du dessin devenu XXL, performatif, invasif, « hors les murs »… On y découvre des artistes qui, dans le sillage de Sol Lewitt et de ses Wall Drawings (dessins muraux) à la fin des années 1960, hypertrophient le trait pour investir l’espace par le geste : dessin performatif de l’artiste bulgare Boryana Petkova dessinant avec des entraves jusqu’à épuisement, dessin all-over de corps féminin en suspens de l’Allemande Katrin Ströbel ou dessin performé réalisé en sautant par Emmanuel Béranger. Une troublante confusion du trait et du geste. 

www.drawingnow

www.chassenature.org

www.fracpicardie

Stéphanie Dulout

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER