Marguerite Bornhauser : la couleur au pluriel

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Marguerite Bornhauser

Ombres, lumières, couleurs, pour recomposer l’espace, pour brouiller ou redécouvrir ces choses que l’on pensait déjà connaître, pour s’adresser à un détail et imaginer le lieu qui l’entoure. La lumière, c’est le langage de la photographie. Marguerite Bornhauser nous écrit des images oniriques et subjectives, et conjugue la couleur au pluriel. Ainsi, son dernier livre publié en août 2021 aux éditions de La Martinière invite au voyage, dans un lieu sans accroche mais non sans réalité physique et sensible. Les jeux d’ombres ramènent le hors-champ au centre de l’image. La saturation et la brillance glacée donnent aux images la densité d’une peinture fauve. Le déplacement n’est pas géographique mais fictionnel ; il n’en est pas moins saisissant chez Marguerite Bornhauser.

Marguerite Bornhauser

Collection Percevoir 
Éditions de La Martinière
Textes de Flavien Berger et Simon Baker – 2021

https://www.margueritebornhauser.com/fr/works

Par Ana Bordenave

 

Articles recommandés par les lecteurs