Partager l'article

GEORGE BYRNE, LES FRAGMENTS DU RÊVE CALIFORNIEN

Sous son objectif, la ville devient un environnement surnaturel. Depuis son arrivée sur le sol californien en 2010, George Byrne, originaire d’Australie, a constitué un portfolio qui transforme les structures architecturales et les paysages urbains en abstractions picturales. 

 

Au cours de ses déambulations, il capture des fragments du décor de la Californie dans un ensemble de lignes géométriques entre béton, ciel et palmiers. Le tout sublimé par une palette ensoleillée de couleurs pastel où s’invitent des ombres mouvantes et morcelées. Après l’ouvrage Post Truth, il sort aujourd’hui Surréalité, révélant en 68 images, prises avec un Mamiya et un Pentax, toute la beauté dans la banalité urbaine, entre rêve et réalité. 

« J’ai toujours été intéressé par la photographie urbaine, mais c’est à Los Angeles, quand j’ai commencé à photographier en couleurs et à expérimenter la manipulation et l’assemblage, que j’ai senti que j’étais capable de faire quelque chose de très expressif ou d’original avec elle », explique-t-il. À travers ce livre, il présente plusieurs de ses séries, montrant ainsi les phases et l’évolution progressive de son travail entre images brutes et photos-collages abstraits. En février 2024, sa nouvelle série Synthetica sera exposée sur sa terre natale, à Sydney. Ici encore, le frère de l’actrice hollywoodienne Rose Byrne devrait poursuivre ses pérégrinations, multipliant les perspectives oniriques et minimalistes.

Nathalie Dassa

Surréalité de George Byrne

Éditions du Chêne, octobre 2023

39,90 €

editionsduchene.fr/chene/surrealite 

georgebyrne.com

@george_byrne

Crédits photo © George Byrne

États-Unis – Los Angeles