Partager l'article

ENSO II OU L’ARCHITECTURE EN HARMONIE AVEC GUANAJUATO

Mexique – Morelia

Situé au cœur du Mexique, Enso II est un édifice plein de caractère, à l’image de la capitale de l’état homonyme Guanajuato. 

En effet, il existe peu d’endroits au Mexique avec une identité aussi forte que Guanajuato. Un caractère qui se reflète clairement dans son architecture, mais aussi dans ses ustensiles de cuisine traditionnels, ses aqueducs ou encore ses légendes à l’image de Pípila, figure de la résistance mexicaine du XIXe siècle.

 

 

Dans cette région, la pierre est un élément profondément enraciné dans toutes les formes d’expression culturelle. C’est pourquoi le choix de ce matériau s’est fait très naturellement pour donner vie à cette œuvre architecturale. 

 

© Cesar Bejar

Pensé par le cabinet d’architecture HW Studio, le complexe est conçu selon un plan cruciforme. Ainsi, l’espace est divisé en quatre parties par une croix d’allées de pierre définissant les chemins, encadrant et séparant toutes les zones.

Une thématique a ensuite été attribuée à chacun de ces espaces : la partie inférieure droite reçoit les habitants à leur arrivée ; elle a pour vocation d’abriter un jardin endémique qui protège et accueille les personnes et les autres êtres vivants. La deuxième partie est destinée aux voitures ; un soin particulier a été apporté aux arbres pendant la construction, car ils fournissent de l’ombre pour protéger celles-ci du soleil. Pour couronner le tout, un long mur de pierre légèrement voûté protège l’entrée, préservant l’intimité de la demeure et soulignant la présence horizontale de la montagne en arrière-plan

 

Dans la troisième partie se trouve la maison à une chambre. Les espaces publics y sont séparés des espaces privés par un volume unique contenant des salles de bains, un dressing et une zone de service, qui rompt avec le plan d’aménagement ouvert. Enfin, la quatrième partie abrite un bureau, le seul élément vertical visible et proéminent qui contraste avec l’horizontalité du paysage et le reste des éléments – une conception qui évoque les volumes emblématiques de l’ancienne mine d’argent de Santa Brígida à Mineral de Pozos.

© Cesar Bejar

La dispersion des espaces amène à passer de l’un à l’autre, en contact avec la terre, l’air et la montagne, comme dans un ancien monastère encadrant le paysage tout en s’y fondant intégralement.  

hw-studio.com 

Lisa Agostini