Partager l'article

RESTAURANT MARCHON : LA NATURE POUR INSPIRATION

Ouvert il y a tout juste deux ans, le restaurant Marchon est le reflet même de la gastronomie moderne. Aux commandes ? Le chef gastronomique Alexandre Marchon qui propose une cuisine d’instinct d’une simplicité déconcertante. Visite de ce lieu où priment l’émotion et la convivialité.  

Chef autodidacte, Alexandre Marchon se lance en premier lieu dans la cuisine gastronomique à domicile, puis officie au sein de restaurants éphémères comme le Polichinelle de Christophe Michalak et Steve Burggraf. À la suite de fructueuses et enrichissantes expériences, il décide de prendre son envol en ouvrant son propre restaurant dans le 11e arrondissement de Paris.  

Définissant son établissement comme un restaurant néo-gastronomique, Alexandre Marchon porte un regard moderne sur le monde culinaire qui l’entoure. Absence de nappes blanches, service détendu et playlists musicales dans l’air du temps font de ce restaurant un « écrin chaleureux » où le plaisir d’accueillir est de mise. « Avec l’architecte Roman Akira Frankel, nous avons travaillé main dans la main pour imaginer l’intérieur de Marchon […] Mon souhait était que ce lieu devienne un espace ouvert », ajoute le chef gastronomique. Avec son ami fondateur d’Akira Studio, Alexandre Marchon a ainsi habillé le cœur de son restaurant tantôt de couleurs chaudes, tantôt de matières organiques : enduit terracotta, sol en terrazzo et pass en acier corten offrent au lieu une chaleur certaine entrant en symbiose avec la cuisine proposée. 

Avec à son compteur trois macarons Écotable, le chef culinaire promeut une cuisine locale et responsable. Dans ses assiettes d’envergure, Marchon porte une attention particulière aux légumes, bien trop souvent négligés selon lui : « J’ai à cœur de cuisiner avec des produits biologiques et raisonnés en provenance de productions soucieuses de l’environnement. » Son objectif ? Trouver un accord parfait entre un produit et un autre.La viande ainsi que le poisson – pêché à la ligne – viennent quant à eux servir de condiments dans les plats de saison du chef : « Mes meilleures inspirations sont les producteurs avec lesquels je collabore, c’est la nature qui décide ce que je vais cuisiner et non l’inverse. »

Le midi, une carte décomplexée est proposée, s’orchestrant au gré des arrivages de ses fournisseurs comme Lola Périer, maraîchère en Île-de-France. Puis, dès la nuit tombée, en trois, cinq ou sept temps, Alexandre Marchon fait découvrir à ses convives un univers culinaire à la fois novateur, gourmand et jovial. Du côté de la carte des vins, Marchon propose des cuvées naturelles et biodynamiques s’accordant d’une manière délicieuse aux plats proposés.  « Nous devons réussir à consommer différemment et nous en premier, les restaurateurs […] Il faut apprendre à rééquilibrer notre manière de consommer et enseigner aux générations futures à cuisiner différemment, pour moi cela est très important », conclut Alexandre Marchon. 

Restaurant Marchon

161, rue Saint-Maur, Paris 11e 

Marchon-restaurant.fr 

Marine Mimouni

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER