Partager l'article

ROMAIN BERNINI : Interzone

Dessin hyperréaliste, couleurs psychédéliques, espaces saturés, gros plans très serrés (sur des yeux improbables de créatures abyssales ou des arbres luminescents), absence d’horizon et de perspective…

Aux frontières du réel et de la fiction, les peintures de Romain Bernini nous plongent dans un univers trouble, à la fois familier et étrange ; un monde clos aux couleurs acidulées et délavées, semblable à une scène de spectacle inondée de lumières criardes, une sorte de no man’s land flashy ou d’Interzone, pour reprendre le titre de l’une de ses toiles.

On y voit l’homme confronté à l’animal et aux phénomènes naturels, non pas comme dompteur ou prédateur, mais comme « simple regardeur » – regardeur solitaire et circonspect, ou inquiet ? 

« Them and Us », « Eux et moi »: le titre choisi par l’artiste pour cette exposition rend compte de ce mélange de distanciation et de proximité entre l’homme et l’animal qu’il met en scène dans d’étranges face à face ; le même que celui qu’il entretient avec nous : c’est un double sentiment de familiarité et d’étrangeté que l’on éprouve en regardant ses toiles. 

Associant des éléments hétéroclites, voire antinomiques (la banalité des vêtements portés par ses personnages évoquant l’urbanité et l’exotisme de sa faune évoquant la jungle), mêlant les registres (hyperréalisme ou réalisme photographique et irréalisme des couleurs), poussant parfois l’incongruité jusqu’à l’anormalité (tel visage maculé évoquant quelque peinture primitive, tel autre, tout bleui, celui d’un mutant…), les tableaux de Bernini nous plongent dans un monde trouble où l’apparente normalité se voit sans cesse mise à mal par des anomalies, des décalages, des disproportions, des distorsions… Un monde disruptif, illusoire, fantasmé, qui, tel un château de cartes, semble pouvoir s’écrouler à tout moment, disparaître et se dissoudre dans la poussière scintillante des songes… De même que ses fonds, de pures abstractions, semblent se dissoudre en leurs chatoyantes et lumineuses coulures, nous plongeant dans l’indétermination…

« Them and Us » – Galerie Suzanne Tarasiève
7 Rue Pastourelle, 75003, Paris 
Du 4 Septembre au 8 Octobre
https://www.suzanne-tarasieve.com 

STÉPHANIE DULOUT

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER