Partager l'article

 YASUAKI ONISHI : Hidden Landscapes

« [S]culpter le vide », « saisir lenvers de la matière », tels sont les enjeux de l’œuvre spectaculaire de lartiste japonaisYasuaki Onishi, né en 1979 à Osaka où il vit et travaille pour renverser notre regard sur le monde, nous permettre de le « regarder dun point de vue différent ». 

Évoquant tour à tour une vague écumeuse, une mer nébuleuse ou une crête montagneuse, les espaces flottants de Yasuaki Onishi nous transportent dans un monde étrange, celui des negative spaces, ces espaces vides, transitoires, émergeant à la bordure des formes ; des espaces-temps en suspens – formes invisibles entre les formes, intervalles entre les objets –, à lorigine du concept du Ma, fondement de lesthétique japonaise ayant fait du vide la pierre angulaire de tous les arts. 

« Je mintéresse aux choses invisibles, telles que lair, le temps ou la gravité », explique le chantre de ces « espaces aériens », dont il sapplique à révéler les formes cachées dans le « fossé du temps », lexistence virtuelle déployée de manière invisible autour et entre les objets… Ainsi est-il parvenu dans son Paysage pénétrant à rendre tangible lintangible, à donner forme et consistance au vide par une très minimaliste sculpture de ses contours aléatoires… Il en est de même dans ses installations Vertical Emptiness mettant en œuvre une tentative de relier deux espaces (haut et bas) par des lignes verticales tracées dans le vide les séparant, au moyen dun pistolet à colle, depuis des branchages suspendus au plafond… Un réseau filaire parfois rehaussé de lumière fluorescente (autre matériau immatériel utilisé par lartiste) ou dun poudroiement neigeux : dans son Vertical Emptiness montré en 2013 au Kyoto Art Center, cest un véritable paysage de féérie que composent les rideaux de pluie de fils blancs tombant dun lustre de branchages poudrés de neige jusquau sol composé par cristallisation… 

Révélant les espaces cachés dans ses Hidden Landscapes, paysages invasifs proliférant en nappes blanches au sol et en grands plissés suspendus, Yasuaki Onishi donne à voir la présence dans labsence, l’être tapi dans le non-être (selon la philosophie de Lao Tseu). Dans sa Coulée invisible, cest une substance immatérielle, lair sengouffrant sous la grande bâche en plastique, qui donne vie à la matière. Quant à sa série Reverse of Volume donnant à voir de grands reliefs montagneux suspendus, elle met à mal tous nos repères : inversant le sens de la gravité (les cimes deviennent gouffres), ces frêles gangues de polyéthylène révèlent en leur espace creux et caverneux lempreinte dune forme disparue, fantomatique. Une vertigineuse empreinte du vide.

Regarder la vidéo sur le processus de création de lartiste : https://cocaproject.art/artists/yasuaki-onishi-coca21-2// 
À Paris, Yasuaki Onishi est représenté par la Galerie Virginie Louvet
48, rue Chapon, Paris 3e 

https://virginielouvet.com 

Stéphanie Dulout

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER

THE VINTAGE FURNITURE
VENTE DE MOBILIER VINTAGE
Grande sélection de meubles, luminaires et décoration vintage. Grands designers scandinaves www.thevintagefurniture.com