Le retour de la laine dans le design

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le vrai et le beau, telle est la tendance en matière de décoration. Entre savoir-faire traditionnel et innovation, la laine trouve de nouveaux usages et se diversifie avec art.

laine dans le design

Longtemps cantonnée à la mode, et considérée comme trop rustique pour les intérieurs chics, la laine bénéficie d’un regain d’intérêt dans le design, porté par le dynamisme des professionnels de la filière laine. Créée en 2009 à Felletin, l’association Lainamac œuvre à sa promotion. Son showroom a vu défiler un nombre croissant d’architectes d’intérieur et de décorateurs ces trois dernières années, en particulier lors de la dernière Paris Design Week. L’évolution de notre société vers la consommation de produits locaux, écoresponsables et à la traçabilité garantie, s’est en effet accélérée avec l’épidémie de Covid-19, le confinement ayant favorisé les dépenses des Français pour améliorer leur cadre de vie. Matière réconfortante, la laine est à même de satisfaire l’envie de se lover dans son intérieur. La décoration standardisée, fût-elle luxueuse, a moins la cote. La tendance à l’authenticité et au fait-main profite ainsi à la laine, une matière noble dont les professionnels découvrent les atouts. Isolante, hygroscopique et résistante au feu, elle peut être façonnée de multiples manières, permettant d’imaginer de nouveaux usages. Créatrice de Luxdawn, Lyse Drouaine a ainsi pu constater que la laine – volontiers mélangée à d’autres fibres – est de plus en plus présente au salon Filo de Milan, consacré aux textiles. Elle-même tisse la laine avec des fils de soie, de coton et de lin, entrecroisés avec des fibres optiques pour créer des panneaux lumineux. Elle cherche désormais à leur associer des propriétés d’isolation acoustique. Mais l’innovation tient également dans l’association de différents savoir-faire. Ainsi, Ghislaine Garcin joue avec les textures en associant la maille et le feutre pour façonner ses petites collections d’objets et de tapis. Avec la technique du Nuno Silk, Laurine Malengreau compose quant à elle des décors muraux en laine et soie auxquels elle associe tous types de tissus, pour créer des effets de matière et de transparence évoquant des peintures abstraites. Le travail illusionniste de la laine s’exprime également avec les vases de Jenny Braeckman, fondatrice de Mö créations feutrées. Sculptés dans le feutre, rigidifiés par leur amidonnage, ils ont la transparence d’un biscuit de porcelaine. De la tradition à l’art, la laine ouvre le champ des possibles.

www.lainamac.fr
http://luxdawn.fr/
www.ghislainegarcin.fr/
www.oolmoo.com
www.mocreationsfeutrees.fr/

Retrouvez tous nos articles de la rubrique DESIGN

Par Sophie Reyssat

Articles recommandés par les lecteurs