Le Vitra Campus fait peau neuve

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Véritable parc d’attractions pour les amateurs d’architecture et de design, le Vitra Campus basé à Weil am Rhein en Allemagne s’offre un tout nouveau chapitre, non pas avec un nouvel édifice, mais grâce à un jardin signé par le paysagiste de renom Piet Oudolf. L’occasion de revenir sur ce lieu atypique, incroyable sanctuaire de l’architecture moderne et contemporaine.

C’est à la suite d’un grave incendie en 1981 que la vénérable société de mobilier Vitra, à qui l’on doit les éditions européennes des chaises Eames, se lance dans la construction de son campus : un musée pensé par Frank Gehry, une caserne conçue par Zaha Hadid, un pavillon créé par Tadao Ando, un hall de production élaboré par Álvaro Siza, un bâtiment de production construit par SANAA ou une unité d’habitation imaginée par Renzo Piano. Bref, des prix Pritzker comme s’il en pleuvait.

À ce catalogue de bâtisses signées par les grands noms de l’architecture s’ajoute une vaste collection permanente hébergée dans le Vitra Schaudepot riche de 20 000 objets, dont 7 000 meubles et plus de 1 000 luminaires, qui est à l’origine des plus belles expositions design du monde.

Un site d’exception qui s’octroie un tout nouveau jardin de 4 000 m2 où s’épanouissent près de 30 000 plantes, avec comme chef d’orchestre le Néerlandais Piet Oudolf. Le paysagiste, à qui l’on a notamment confié la réalisation des jardins des Serpentine Galeries et celle du parc linéaire suspendu High Line à New York, relie ainsi le bâtiment de production de Siza à la VitraHaus de Herzog & de Meuron, dont le loft a été repensé pour ses 10 ans. Un délicieux répertoire d’illustres architectes à redécouvrir sans attendre.

Par Lisa Agostini

Articles recommandés par les lecteurs