Partager l'article

La mode est-elle en train de s’affranchir de la notion de genre ?

La mode se fait le reflet d’une époque qui se libère de plus en plus des codes liés au genre : après le vestiaire unisexe, voici venu le temps du « gender fluid » qui consiste à naviguer librement d’un vestiaire d’homme à celui d’une femme pour se jouer des identités sexuelles et se servir de tous les possibles pour définir son style. 

En décembre 2020, pour la première fois de son histoire, le magazine américain Vogue présente un homme seul en couverture. Cet homme qui pose en tenue de femme, en l’occurrence une robe Gucci faite sur mesure, est le chanteur Harry Styles qui revendique ainsi vouloir briser les codes traditionnels de la mode en manifestant son désir de faire émerger une approche fluide entre les genres masculin et féminin. S’exprimant dans les pages de Vogue sur la distinction traditionnelle qui est faite entre masculinité et féminité, Harry Styles juge que les frontières doivent disparaître pour ouvrir une nouvelle ère : « Ce qui est vraiment stimulant, c’est que toutes ces frontières sont en train de s’estomper. Lorsque vous écartez cette idée qu’il existe des vêtements pour hommes et des vêtements pour femmes et que vous avez éliminé toutes les barrières, il est évident que vous élargissez la scène sur laquelle vous pouvez jouer. » Les diktats du genre dans le vêtement représentent d’ailleurs pour lui, au-delà des codes vestimentaires, des frontières mentales qu’il convient de dépasser, comme il l’explique : « Je vais parfois dans des magasins et je me retrouve à regarder les vêtements des femmes en me disant qu’ils sont vraiment incroyables. C’est comme pour tout : chaque fois que vous mettez des barrières dans votre propre vie, vous vous limitez. Pouvoir jouer avec les vêtements procure tellement de joie. »

Harry Styles n’est pas le seul à revendiquer une telle approche. Aujourd’hui, nombreux sont les influenceurs et les stars à s’affranchir des normes de genre et à promouvoir une nouvelle fluidité entre le masculin et le féminin sur les réseaux sociaux, dans les médias ou ailleurs. Comme Billy Porter venu aux Oscars en 2019 vêtu d’une robe Christian Siriano, Bilal Hassani qui se maquille régulièrement et porte souvent de longues perruques, ou encore Sam Smith qui se déclare « non-binaire ». Dans la mode, le créateur Marc Jacobs s’affiche dans son quotidien sur les réseaux sociaux en robe, talons compensés et ongles peints, et des mannequins, comme Rain Dove jouant sur l’ambiguïté de leur physique, défilent pour les collections homme ou femme. Dans une interview pour le média Fashion Network, cette dernière estime ne pas avoir le temps d’être entravée par les inégalités et juge que « la prochaine grande étape est de simplement abandonner les étiquettes homme et femme ».

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER

THE VINTAGE FURNITURE
VENTE DE MOBILIER VINTAGE
Grande sélection de meubles, luminaires et décoration vintage. Grands designers scandinaves www.thevintagefurniture.com