L’Amour de l’Art n’a pas de Limite pour Ange Monnoyeur

L’art est un miroir et il continuera à sauver le monde. 

Pour Ange Monnoyeur, l’art est nécessaire pour garder espoir et faire vibrer les émotions de ceux qui contemplent les oeuvres hétéroclites des artistes qu’elle représente.

En 2019, elle créa Ange Monnoyeur Gallery pour satisfaire son désir d’accompagner, et de promouvoir des artistes auxquels elle donne des ailes après leur avoir permis d’éclore. 

Après des études en Californie, elle ajoute sa touche personnelle dans le domaine artistique. 

Son rêve ? Réinventer le mouvement d’une galerie, la simplicité de l’exposition, la visibilité des artistes, l’expérience des visiteurs, des amateurs, et des acheteurs d’art pour devenir une véritable référence dans la profession. 

Acumen Galerie Joseph a eu l’occasion d’échanger avec une femme passionnée qui vit au gré d’une passion qui la transcende, et vous dresse le portrait d’Ange Monnoyeur. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Ange Monnoyeur Gallery, le projet d’une femme passionnée 

Elle voulait surprendre, émerveiller, et elle insiste surtout sur le verbe “rêver”. 

Depuis son enfance, Ange Monnoyeur baigne dans la création artistique.

« Entourée d’un père collectionneur, grand amateur d’art et de danse, j’ai toujours vécu autour d’oeuvres d’art, de meubles et d’objets qui m’ont transmis le goût du beau avec un oeil artistique. »

Rien ne la destinait à être curatrice d’un projet tel que « Ange Monnoyeur Gallery», puisqu’elle a suivi des études de danse en Californie. À défaut de devenir danseuse à Broadway, elle consacra tous ses efforts pour réinventer la galerie traditionnelle. Où l’inexistence du mouvement devait être remise en question pour permettre une meilleure visibilité aux artistes, et donner plus de dynamisme et de profondeur aux expositions. Avec plusieurs corde à son arc, elle décide de créer sa propre galerie volante. 

 

Quel est pour vous l’objectif d’une exposition d’art ?

« J’ai toujours eu besoin de créer ce côté spectaculaire en organisant une exposition un peu comme un évènement. Il faut pouvoir présenter l’oeuvre d’un artiste dans son contexte artistique, au coeur d’une scénographie, d’un événement visuel qui le met en valeur, de façon vivante. Une exposition doit émerveiller, surprendre le client tout en l’incitant à acheter. Ce doit être un événement dans lesquels on va découvrir les nouveautés d’un artiste, comprendre mieux son oeuvre et ses techniques de travail, tout en restant spectateur mais acheteur. »

 Ange Monnoyeur a notamment été présente dans un des rendez-vous incontournables de la capital : Paris Art Fair. Où se réunissent un public d’amateurs d’art, de professionnels, de directeurs d’institutions, et des collectionneurs pour s’informer sur les nouvelles tendances de l’art contemporain, et acheter des oeuvres présentées par des galeries. 

« C’est pour moi aussi un cadeau qu’on offre à ses artistes. Une reconnaissance d’être présents dans ces foires d’art. Un échange entre la galerie et l’artiste.

C’est très dynamique, éclectique et cela vous sort de votre zone confort en terme de vos réseaux habituels. Cela conforte aussi dans nos choix artistiques, grâce au regard de nouveaux clients. »

Ange Monnoyeur Gallery : Une sensibilité pour des artistes aux oeuvres uniques 

Plusieurs figures artistiques ont inspiré son cheminement vers la carrière de galeriste, entre des danseurs, des artistes contemporains, sans oublier son père. Monnoyeur a réussi à tracer sa route et à aller à la rencontre de personnalités qui l’ont poussé à suivre sa véritable vocation.

Ange Monnoyeur travaille avec plusieurs artistes qui partagent ses principes, ses goûts, sa passion, sa motivation, et son intelligence émotionnelle. Comme Yannick Fournié, Aurélie Quentin, Philippe Boulay, Victoire d’Harcourt et tant d’autres… 

« Ma sensibilité est une force, mon engagement personnel envers l’artiste est, je crois, ma force avec eux. Je les soutiens, je ne les lâche pas. 

Je crois en eux et j’avance pour eux, main dans la main.

Je suis exactement à la place à laquelle je ne pensais pas pouvoir prétendre. Je suis très heureuse et passionnée par mon activité, c’est une chance et un atout de croire et vous faire croire au talent, et à l’avenir d’un artiste. »

Elle nous révèle d’ailleurs qu’elle suit souvent son instinct et que ses goûts sont éclectiques. Son besoin de travailler avec des créateurs qui donnent du sens à leurs oeuvres lui est nécessaire.

« L’artiste doit avoir un travail professionnel abouti, une véritable démarche artistique personnelle, un sens, et une histoire qui doit me toucher. Tout en étant sincère sur son envie de travailler en étroite collaboration avec moi.

J’y mets mon coeur, mon énergie, mon temps et beaucoup d’espoir. A eux de me prouver aussi une certaine bienveillance en étant réactifs. »

 

L’exposition SUPERLUX : Une Preuve de Courage 

Les artistes représentés par Ange Monnoyeur seront présents pour un pop-up store Parisien dans le Marais, du 1er au 12 Juin 2020 au Galerie Joseph 123 Turenne. Après la crise sanitaire que le monde vient de connaître, cette initiative est un réel challenge.

Ange Monnoyeur continuera à mener à bien la mission qu’elle s’est assignée, de conduire, protéger, et présenter ses artistes. Elle nous décrit, avec beaucoup d’émotions une exposition inédite.

“ On pourra apprécier les sculptures de Juliette Clovis, les peintures de Yannick Fournié, les lampes de Gabriel Morisson, et les photos de Victoire D’Harcourt dans une architecture d’intérieure design grâce aux meubles et objets de Blunt Manufacture. 

Ces artistes évoluent avec des supports différents. 

Gabriel Morisson créera une installation de luminaires avec un mur de luminaires « Honeycomb », une sorte de ruche lumineuse pour inonder de lumière la galerie et les oeuvres de tous les artistes réunis.

Cette lampe diffusera une lumière douce, multiple et enveloppante.

L’oeil du visiteur basculera de l’oeuvre d’art à l’objet de design, qui devient une oeuvre d’art à son tour. 

Je souhaite leur donner, transmettre un peu de cette lumière intérieure et extérieure qui continue de me faire vibrer,  malgré le flou dans lequel nous vivons aujourd’hui.”

 

Même après la pandémie, et l’expansion des achats d’art en ligne, Ange Monnoyeur croit en l’échange direct avec les artistes. Pour elle, il n’y a rien d’aussi précieux. 

« On aura pris davantage, je l’espère, conscience de la place de l’Homme dans notre écosystème, de la fragilité de notre planète. Changer cette crise sanitaire et la transformer pour une nouvelle existence.

Je dois essayer dès maintenant de réfléchir à mon niveau sur ce que je dois changer, et créer pour évoluer. Pour que les artistes puissent continuer à créer aussi en toute liberté. »

 

Ange Monnoyeur croit en l’art et à l’émotion qu’il procure.

Ses projets sont nombreux, et après son pop-up store au sein de Galerie Joseph 123 Turenne, vous la retrouverez à Fotofever au Carrousel du Louvre accompagnée de femmes photographes engagées pour la protection de la nature.. 

Elle ne nous cache pas que son rêve ultime dépasse les frontières et qu’elle souhaite exposer ses artistes contemporains à Miami, en Floride.

Aucune date d’expiration n’est prévue pour l’art qu’elle veut promouvoir, et pour cette amour qui grandit en elle depuis toujours. 

 

https://www.instagram.com/ange_monnoyeur_gallery/

https://www.facebook.com/angemonnoyeurgallery/

https://www.angemonnoyeurgallery.com

06 14 02 58 39 

23 rue Saint Claude Paris 3e

104 Kléber Paris 16e