Partager l'article

Récit photographique 

La rédaction d’Acumen s’est intéressée au processus créatif de l’image : cet instant de vie qui précède la prise d’une photographie, sorte de récit émotionnel faisant écho à l’instant immortalisé.

Sous forme de légendes, ces histoires courtes nous racontent l’éclosion d’une image.

Lucas Cerri est un photographe et compositeur de musique français. Photographe de l’instant entre poésie, rêverie et fantaisie, il nous dévoile l’histoire de quatre clichés.

Image n1 : Insolation

Avec mon amie Eliya, nous avions prévu de passer l’après-midi à flâner et à faire des photos sur le littoral. Flâner est un très bon moteur pour mon inspiration.

L’idée m’est venue sur place en composant avec les éléments présents.

Les couleurs de sa peau, du chapeau et de l’eau ainsi que de la roche m’ont directement inspiré. 

Image n2 : Fragments

L’été dernier, lors d’une balade en kayak avec des amis, nous sommes tombés sur un endroit magnifique et apaisant, avec une lumière parfaite.

Les reflets dans l’eau ont un merveilleux rendu avec l’argentique, et pour imager ce moment de tranquillité, j’ai demandé à mon amie de poser son bras délicatement sur l’eau. Une pellicule de crème solaire s’est alors formée sur la surface de cette eau stagnante, créant ainsi un nouvel élément dans mon cadre.

Comme souvent, l’improvisation lors d’un moment de tranquillité a été bénéfique à mon inspiration.

Image n3 : Perfect Diet

Cette photo, qui a été beaucoup partagée à l’époque, a également été réalisée lors d’un voyage. Dans le couloir d’un vieil appartement en Italie, un rayon de lumière traversant deux volets atterrissait sur ce carrelage noir et blanc. 

J’ai tout de suite vu qu’il y avait quelque chose à faire. Nous étions là au bon moment, car à quelques minutes près, la lumière n’était plus là.

Ce hasard, cette composition presque servie sur un plateau, c’était cadeau ! Nous avions tous les deux à ce moment de notre vie l’envie de vivre plein de choses, d’où la lumière mangée à pleine bouche.

Image n0 4 : La tête dans le cul 

Cette photo fut préparée à l’avance. Pendant mon temps libre, je dessinais des idées sur le papier.

Et cette idée d’une tête littéralement dans le cul m’est apparue. En revanche, la recréer sur place a été un vrai challenge, on a dû s’y reprendre à plusieurs fois.

Ayant toujours travaillé autour du nu, j’aime souvent ajouter une touche d’absurde. Celle-ci est l’une de mes photos préférées.

https://www.lucascerri.com

https://www.instagram.com/lucas.cerri

Mélissa Burckel

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER