Partager l'article

François Réau à Fontevraud

Après avoir investi le chœur de l’abbatiale royale à l’issue d’une résidence de création en 2019, l’artiste plasticien a achevé en juin dernier le décor gravé en  creux d’une nouvelle cloche, un petit bourdon d’airain de 3,3 t, dans le cadre d’un projet inédit associant l’art campanaire séculaire à la création contemporaine. 

À Fontevraud, il est comme chez lui. De l’abbaye royale, fief et nécropole des Plantagenêts, il connaît les moindres recoins et repeints, les moindres voussures et les plus subtils jeux de lumière. En nous conduisant à travers les jardins des cloîtres jusqu’au saint des saints, le chœur de l’abbatiale où reposent les gisants d’Aliénor d’Aquitaine et de Richard Cœur de Lion, qu’il a investi en 2019 à l’issue d’une résidence de quatre mois in situ, François Réau est chaleureusement salué par les guides et les jardiniers du site. Certains ont d’ailleurs contribué à son grand œuvre Mirabilia, une installation immersive et invasive hautement métaphorique composée d’un hérissement de sarments de vignes rehaussés de quelques entrelacs de néons et de dessins monumentaux. Théâtralisant la mort et la destinée humaine en intronisant le ciel dans un labyrinthe végétal qui évoque la plante légendaire associée à la dynastie des Plantagenêts (mais aussi la couronne d’épines du Christ et le cycle des saisons, le temps qui passe, l’histoire qui s’écoule), ces dessins stratifiés à la mine de plomb et graphite déployaient un décor de nuées et de cartes étoilées, nous conduisant, à travers les méandres du trait, de l’ici-bas à l’au-delà.   

C’est cette même ascension vers le monde céleste qui est dessinée par le nuage que l’artiste a gravé en creux, à même le moule – véritable prouesse technique – tout autour de la cloche dont on lui a confié le décor dans le cadre de la reconstitution du paysage sonore de « l’abbaye à la pierre blanche », « la perle de l’Anjou », muette depuis la révolution. Un nuage tourbillonnant de l’ombre à la lumière évoque la lente agonie du roi Richard à l’issue du siège de Châlus en 1199. Deuxième des six airains appelés à voir le jour et à être décorés par des artistes contemporains, cet impressionnant petit bourdon baptisé Richard est exposé dans les jardins de l’abbaye, non loin d’Aliénor – la première cloche de la nouvelle sonnerie décorée en 2019 par le duo nantais de designers et plasticiens Barreau et Charbonnet –, en attendant ses compagnons de clocher.

Exposition « À toute volée : 6 nouvelles cloches pour Fontevraud », jusqu’au 19 septembre
fontevraud.fr

Par Stéphanie Dulout

Retrouvez les articles de la catégorie ART

GALERIE JOSEPH PARIS

116 rue de Turenne, 75003 Paris

Phone : +33 (0)1 42 71 20 22

Fax : +33 (0)1 42 71 00 11

info@galeriejoseph.com

Formulaire de Contact

Adresses des galeries

THE VINTAGE FURNITURE

VINTAGE FURNITURE SHOP The widest selection of vintage scandinavian furniture and decoration.Scandinavian designers www.thevintagefurniture.com