The Social Food, tandem créatif et gourmand

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Duo à la ville comme à la scène, Shirley Garrier et Mathieu Zouhairi sont assurément les épicuriens les plus en vogue cet été à Paris. Fort du succès de son premier livre paru en novembre dernier – un carnet de recettes à l’esthétique léchée qui reflète leurs origines métissées (vietnamienne pour Shirley, marocaine pour Mathieu) – le couple de photographes a notamment investi le concept-store Merci en mai. Que ce soit dans son ouvrage ou à travers sa sélection d’accessoires exposée chez Merci, le duo de globe-trotteurs réaffirme son goût pour le voyage dans l’assiette.

Dans leurs élégantes casseroles transparentes KnIndustrie made in Italy, ou grâce à une presse à tortilla typiquement mexicaine, ils cuisinent tantôt de réconfortantes « pici al ragù », tantôt de savoureux tacos au « puerco en adobo ». Sans oublier de nombreux clins d’œil à leurs racines, dont ils partagent les secrets sur leur compte Instagram (suivi par plus de 160 000 gourmands) : « harira » marocaine de la maman de Mathieu, « canh khô qua » de l’arrière-grand-mère de Shirley ou encore « bánh mì » à la sardine de la mère de cette dernière. 

Leur dernière folie estivale ? Téa Gelato, un petit stand accolé à Merci, où ils ont débité de somptueuses glaces à l’italienne dont les parfums changeaient tous les week-ends. En attendant leur prochain projet, on shoppe leurs bouteilles de « matshi sauce », en quantités limitées car produites de manière artisanale : dans les flacons au design pointu, des sauces pimentées qu’ils qualifient eux-mêmes de « bonbons de feu ». Un incendie qui n’est pas près de s’éteindre auprès des gourmets.

 

par Delphine Lefeuvre