Interview Inspiration #1 : Julia Rouzaud, fondatrice de Goodmoods

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

par Mélissa Burckel, directrice artistique et curatrice

Goodmoods est un média et bureau de style qui analyse les tendances d’aujourd’hui et de demain, sélectionne les plus beaux objets du moment et dialogue avec une communauté de créatifs : décorateurs, designers, directeurs artistiques, influenceurs… Goodmoods lance une nouvelle collection d’objets signés « Goodmoods Éditions ». C’est l’occasion pour moi d’échanger avec sa fondatrice, Julia Rouzaud, et d’en connaître davantage sur ce métier inspirant.

Julia Rouzaud, chez elle en région parisienne © Julien Fernandez / Amandine et Jules

Mélissa Burckel : Bonjour, Julia, comment allez-vous ?

Julia Rouzaud : Bonjour, Mélissa ! Je vais très bien, merci, d’autant mieux que nous venons de mettre en ligne notre site https://goodmoods-editions.com sur lequel je travaille depuis des mois, donc je suis soulagée !

Trois mots pour décrire ce que nous vivons depuis le 18 mars ?

Humanité, déroutant, stimulant.

Goodmoods © Cyrille Robin

 Il y a quelques années, vous avez créé un magazine de tendances qui est aujourd’hui devenu également une agence créative. D’où vous est venue cette idée ?

Je suis de nature curieuse et je suis sensible au monde qui m’entoure. Je me suis mise à chiner beaucoup en ligne, mais le choix était limité il y a cinq ans, et Pinterest ne proposait pas de produits shoppable. D’où l’idée de proposer un magazine conçu comme un cahier de tendances qui rassemble inspiration et curation. 

 Comment faites-vous pour avoir un temps d’avance sur les autres ?

Je suis toujours en alerte, que ce soit dans les salons et les boutiques, dans la presse ou sur les comptes Instagram. La clé est de filtrer l’information et de faire de la curation parmi la curation qu’on aime ! Nous faisons aussi appel à des contributeurs (journalistes, stylistes) qui proposent un autre point de vue dans leur style ou leur domaine. Enfin, nous nous adressons aux trendsetters, des personnalités inspirantes par leur parcours que nous interviewons chaque semaine et qui nourrissent elles aussi Goodmoods par leurs réalisations et leurs idées. 

Goodmoods © Benjamin Guedj

Est-ce que vous collaborez avec des « experts » internationaux qui vous informent sur les différentes tendances sociétales ?

Nous suivons de près les médias, notamment les médias américains, anglais, australiens et italiens.

 Depuis mars, nous vivons une période difficile et, aussi incroyable que cela paraisse, les tendances 2020 sont axées sur le confort absolu, les matières enveloppantes… Vous avez d’ailleurs créé la thématique « Confort Zone » sur votre plateforme Goodmoods où l’on peut voir le retour du matelassé, des teintes adoucies et des aspects cotonneux. C’est comme si les experts de tendance avaient détecté avant tout le monde l’arrivée d’une période complexe… Est-ce le cas ?

Oui, c’est vrai que cette thématique du confort est récurrente depuis déjà deux à trois ans : l’inquiétude liée à l’avenir de notre planète ou au terrorisme a commencé bien avant la COVID-19. Cette thématique de bulle protectrice développée par Confort Zone envisage la maison à la fois comme un îlot de réconfort et un enfermement 2.0 dans lequel chacun se met par choix, contrairement au confinement qui est imposé !

Goodmoods © Benjamin Guedj

Selon vous, quel est le premier secteur lanceur de tendance : la mode, le design ou l’architecture ? 

Le premier vecteur est souvent sociétal ! C’est l’actualité qui inspire les artistes et les créateurs : en réponse à des événements, ils proposent un point de vue ou une interprétation, ou bien ils répondent à un besoin, comme les designers et les architectes. L’équation « un problème/une solution » ou la notion de contrainte nourrissent le meilleur des idées et des inspirations. 

 Est-ce que vos recherches s’étendent vers d’autres mode d’expression artistiques, comme le cinéma, la littérature ou le théâtre ?

C’est fondamental d’aller chercher une inspiration dans la culture, car celle-ci nourrit l’imaginaire collectif et donc l’air du temps. S’il est vrai qu’hier encore ces repères étaient propres à chaque pays et à chaque culture, ils sont aujourd’hui partagés à une échelle élargie. Quoi de plus inspirant qu’un film avec Louis de Funès ou un film de Jacques Tati ou de Fellini !

Goodmoods © Benjamin Guedj

Certaines personnalités, qui ont fait le choix d’un style unique, comme Karl Lagerfeld, Agnès B. ou encore Matali Crasset, annoncent pourtant elles aussi les nouvelles tendances… Finalement, est-ce que la clé de la longévité serait de créer son propre style et de s’y tenir ? 

Oui, sans aucun doute, l’essentiel est d’être à la fois identifiable et surprenant à chaque fois ! Les personnes qui arrivent à le faire sont aussi des personnalités qui se renouvellent systématiquement tout en conservant une pâte reconnaissable. 

 Quels designers vous inspirent ?

Les étoiles montantes comme David and Nicolas, Joris Poggioli, Emmanuel Simon, Fabrizio Casiraghi, Marcante Testa et Muller van Severen.

 Quelles innovations vous ont le plus marquée dernièrement ?

Nous travaillons sur un projet de lampadaire/abat-jour en impression 3D avec le studio bold-design, avec des filaments chargés de déchets issus des filières du blé, du café, de la moule, de la Saint-Jacques ou de l’huître.

Goodmoods © Cyrille Robin

Quelle est votre couleur préférée ? Et celle de 2021 ?

Ma couleur préférée est le vert mousse, et celle de 2021, le rouge tomate !

Quelle est votre matière préférée ? Et celle de 2021 ?

Ma matière préférée est la laque colorée, et celle de 2021, la résine.

Un compte Instagram à suivre en ce moment, en plus de Goodmoods ?

@Emilyforgot 

Merci infiniment pour toutes vos réponses, chère Julia. Je vous souhaite une très belle continuation !