Partager l'article

Les nouveaux activistes verts d’Instagram

Se faisant remarquer autrefois à travers des happenings ou des actions coup de poing alarmistes, le militantisme écologique a désormais largement investi le digital et adopté des tonalités plus diverses entre humour, informations et révélations, pour sensibiliser le public aux enjeux environnementaux. Effectivement, si les activistes verts sont toujours présents sur le terrain, les plateformes digitales, notamment Instagram, leur offrent désormais un nouveau terrain de jeu pour faire entendre leurs messages auprès d’une large audience, mobiliser public et autorités autour des enjeux liés à la cause environnementale, et obtenir de réels changements dans la vraie vie. Tour d’horizon des activistes qui mettent le digital au vert.

Lancée en 2018, la campagne « On est prêt » mobilise 60 youtubeurs francophones pour la cause environnementale. Chaque jour pendant un mois, ces influenceurs ont lancé toutes sortes de défis écologiques à leurs abonnés, comme supprimer ses e-mails pour réduire son empreinte digitale, ne pas utiliser de plastique et acheter en vrac ou encore cuisiner avec ses restes pour éviter le gaspillage. Elliot Lepers, fondateur de l’ONG Le Mouvement – une organisation spécialisée dans des campagnes de mobilisation auprès des décideurs français sur les enjeux écologiques et de justice sociale et l’égalité femmes-hommes – et instigateur de cette campagne digitale, a souhaité « s’impliquer au-delà d’un témoignage ponctuel qui nous aurait pris deux minutes [car] l’enjeu, c’est d’avoir un engagement profond, fort et dans la durée ».

Plus récemment, en 2019, deux youtubeuses reconnues, Horia et EnjoyPhoenix, s’engagent dans la lutte contre le gaspillage, l’abus d’emballages et l’impact environnemental des transports, en demandant aux marques d’arrêter de leur envoyer des colis et des échantillons. D’autres activistes, comme le journaliste Hugo Clément qui vient de publier son livre Journal de guerre écologique, utilisent les réseaux sociaux de manière plus vindicative, comme des armes de combat au service de la cause environnementale ou animale. En collaborant avec des associations comme L214 ou Direct Action Everywhere France, il publie des reportages choc sur les traitements, parfois déplorables, des animaux dans les abattoirs qui font réagir l’opinion et certains parlementaires.

L’impact du contenu visuel

Sur ces plateformes digitales, le contenu visuel mis en avant par Instagram permet d’avoir un impact fort et immédiat, souvent propice à susciter des réactions et des échanges avec les utilisateurs du réseau. L’utilisation de hashtags va notamment permettre aux abonnés de se rassembler autour d’un même sujet ou de faciliter la viralité d’une campagne. À titre d’exemple, le hashtag #climatechange rassemble 4,6 millions de publications en novembre 2020. La capacité de mobiliser autour d’une cause par voie digitale est bien plus élevée qu’une mobilisation physique et elle est accessible à tous. Cette mobilisation digitale permet d’éviter de passer par le filtre des médias institutionnels, offrant ainsi une liberté de ton et de propos, quitte à prendre de la distance avec les faits pour favoriser l’impact et le buzz. En France, le nombre d’utilisateurs actifs sur Instagram, estimé à 21 millions de personnes, soit 31 % de la population, donne un aperçu de l’ampleur de l’impact que peut susciter une campagne digitale. Cet impact est d’autant plus important que, selon le Digital News Report 2020 du Reuters Institute, l’utilisation d’Instagram comme source d’information par ses utilisateurs a doublé depuis 2018 à l’échelle mondiale.

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER

THE VINTAGE FURNITURE
VENTE DE MOBILIER VINTAGE
Grande sélection de meubles, luminaires et décoration vintage. Grands designers scandinaves www.thevintagefurniture.com