Partager l'article

Coquillages, algues, champignons… : les nouvelles matières du design de demain

En ces temps où les enjeux environnementaux sont au cœur des défis industriels et sociétaux, une nouvelle génération de designers explore des matières naturelles inédites pour faire évoluer les propriétés des objets ainsi que leurs processus de fabrication. Dans leurs ateliers, de nouveaux matériaux créés à partir d’éléments organiques ou minéraux voient le jour pour devenir des pièces de design vertueuses. Ces designers soucieux d’écologie ouvrent la voie à de nouvelles perspectives pour un futur meilleur. Faisant écho au thème « (RE)GÉNÉRATION » de la 10e édition de la Paris Design Week, Acumen Magazine vous présente le portrait de 7 designers qui inventent les matières de demain et révolutionnent la fabrique du design.
Champignons, micro-algues, coquillages… ces substances naturelles organiques ou minérales pourraient bien composer demain les chaises sur lesquelles vous vous assoirez. Si l’éco-design est désormais au cœur de l’expérience créative et des attentes de notre société, il est plus souvent associé aux notions de recyclage (recycling) ou de surcyclage (upcycling) qu’au design expérimental. Pourtant, une nouvelle génération de designers recourt à la recherche dans le domaine des sciences du vivant et de la biologie pour expérimenter des matériaux inédits et développer de nouvelles méthodes de fabrication vertueuses.

À travers leur démarche expérimentale, ce n’est plus l’objet mais bien la matière qui est au cœur du processus de conception et qui devient une source d’exploration. Dans leurs ateliers-laboratoires, des biomatériaux formés d’organismes biologiques (algues, coquillages, fil de soie, champignons) ou d’éléments naturels transformés (fibres et liquides) donnent naissance à des objets durables, biodégradables et, pour certains, « vivants », capables de dépasser l’objectif de neutralité carbone et de produire de l’oxygène.
Alors que 80% des impacts environnementaux d’un produit sont déterminés lors de sa phase de conception, ces designers interviennent plus en amont sur la nature même de la matière qui servira à créer des objets vertueux par essence. Les techniques de fabrication sont repensées pour transformer ces matériaux et privilégier les processus à moindre impact environnemental, en réduisant par exemple le cycle de production ou en privilégiant les circuits courts. Tout en étant aussi un peu chercheurs et ingénieurs, ces designers jouent toujours leur rôle primordial dans la conception des objets pour apprendre à travailler ces matériaux, à les transformer et à les adapter, avec l’objectif de faire oublier leurs contraintes ou de mettre en valeur leur beauté intrinsèque.

Si l’écologie est une évidence totalement intégrée dans la démarche créative de ces trentenaires, l’approche esthétique est aussi une de leur préoccupation. Créateurs et fabricants ont désormais conscience que le caractère durable et éthique d’un produit ne suffit pas à le rendre désirable. Il est certes important de développer un art de vivre plus sain, de réduire l’empreinte carbone et de protéger la planète, mais il ne faut pas pour autant sacrifier aux fondamentaux du design qui sont d’allier fonction et style dans la conception de l’objet. Entre conservation et innovations, cette nouvelle génération de designers qui inventent les matériaux de demain font entrer le design dans une nouvelle ère.

7 designers à suivre:

Clara Hardy

Dans les locaux de Sericyne, l’entreprise fondée par Clara Hardy, les vers à soie ne produisent pas de cocon mais ils tissent directement des objets comme des abat-jour ou des bustiers sans couture ! Diplômée de l’école Boulle et de l’ENS, Clara Hardy s’est passionnée au cours de ses études pour l’univers de la soie. Elle a voyagé dans le monde entier et rencontré tous les acteurs de la filière pour apprendre à en connaître toutes les étapes de fabrication.

Constatant la multitude des phases nécessaires à la production du fil de soie, Clara Hardy conçoit un protocole pour réduire ce cycle et privilégier les circuits courts. Cette technique consiste à « éduquer » les vers à tisser directement le fil de soie sur des formes en 3D ou à plat en 2D. Ainsi, au lieu de tisser un cocon, les vers tissent à plat en reproduisant la forme sur laquelle ils sont posés. De là naît une matière naturelle inédite, la « soie séricine » qui peut-être travaillée comme tout autre textile. Tissée, brodée, teintée, gaufrée … ou sertie de pierres, cristaux, feuilles d’or, cette matière offre une gamme de qualités esthétiques variées qui lui valent des commandes de grandes maisons de luxe. Soutenue par le groupe LVMH, Clara Hardy, qui est devenue la première productrice de soie et d’objets en soie en France, a l’objectif à terme de relancer la filière.

GALERIE JOSEPH PARIS

116 rue de Turenne, 75003 Paris

Phone : +33 (0)1 42 71 20 22

Fax : +33 (0)1 42 71 00 11

info@galeriejoseph.com

Formulaire de Contact

Adresses des galeries

THE VINTAGE FURNITURE

VINTAGE FURNITURE SHOP The widest selection of vintage scandinavian furniture and decoration.Scandinavian designers www.thevintagefurniture.com