Partager l'article

“Portrait d’artiste” : Quentin Deronzier par Melissa Burckel

Quentin Deronzier

Créant des visuels théâtraux d’un autre monde, le réalisateur français Quentin Deronzier a développé au fil des années un goût unique pour les palettes de couleurs électriques et les concepts surréalistes. À travers ses créations, il explore des idées déformantes, toujours à la frontière entre le réel et l’impossible. Quentin Deronzier a travaillé avec d’innombrables artistes, personnalités et marques à travers le monde…
Dans le métier que j’exerce, un de mes moments privilégiés est de passer de longues heures à la recherche de l’artiste avec lequel je collaborerai sur un projet artistique. C’est durant l’une de mes nuits d’insomnie que j’ai découvert le travail de Quentin Deronzier. Son compte Instagram est apparu dans mes suggestions et je me souviens d’avoir été totalement transportée par son univers surréaliste électrique, proche de celui de James Turrell, ainsi que par son esthétisme tout droit sorti d’un film de science-fiction

Je travaillais sur un projet en marge du festival « Paris Design Week » pour la marque de spiritueux Campari, à la demande de l’agence Moma Event. Il s’agissait de l’ouverture d’un lieu éphémère intitulé « Red Galleria » alliant design, art et musique. J’ai rapidement contacté Quentin Deronzier et lui ai demandé de réaliser une expérience immersive en réponse à la thématique Unlock the Unexpected, signature de la marque.
Un voyage onirique et immersif défiant l’espace et le temps.
Les contraintes abolissent-elles toute forme d’improvisation dans le processus créatif ?
L’artiste Quentin Deronzier nous livre son point de vue lors d’un entretien réalisé dans les bureaux de La PAC (société de production de films), qui le représente.

Mélissa Burckel : Bonjour Quentin, comment vas-tu ?
Quentin Deronzier : Très bien, Mélissa, j’espère que toi aussi. Les projets s’enchaînent mais j’arrive tout de même à me prendre quelques jours ici et là pour me reposer et profiter de l’été.

MB : Peux-tu décrire en trois mots ce que nous vivons depuis le 18 mars ?
QD : Remise à zéro. Cette crise est si déstabilisante qu’elle remet en perspective des choses que nous pensions acquises.

MB : Tu partages ton temps entre Paris, New York et Los Angeles mais tu vis toujours à Annecy, ta ville natale. Pourquoi est-ce si important pour toi ?
QD : Pour moi, c’est une question d’équilibre. La stimulation créative et l’énergie d’une grande ville sont essentielles à mon développement personnel. Ayant vécu dans plusieurs capitales comme Paris, Amsterdam et Tokyo, je me suis énormément nourri de ces expériences et des rencontres que j’y ai faites. Mais il arrive toujours un moment de saturation. Un trop-plein. J’ai alors besoin de m’évader dans un endroit calme, lent, proche de la nature, pour sortir la tête du guidon et prendre du recul sur ce que je fais. C’est pourquoi ma vie et mon studio à Annecy contrebalancent mes expériences à Paris ou à l’étranger. Je ne m’ennuie ni de l’un ni de l’autre.

GALERIE JOSEPH PARIS

116 rue de Turenne, 75003 Paris

Phone : +33 (0)1 42 71 20 22

Fax : +33 (0)1 42 71 00 11

info@galeriejoseph.com

Formulaire de Contact

Adresses des galeries

THE VINTAGE FURNITURE

VINTAGE FURNITURE SHOP The widest selection of vintage scandinavian furniture and decoration.Scandinavian designers www.thevintagefurniture.com