AXEL HUYNH, DISTILLATEUR SENSORIEL

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Axel HUYNH, CEO de l’agence Crazybaby! est un designer visionnaire et épicurien.
Guidé par la recherche du plaisir à travers ses inspirations. Ce talent créatif est porté par une approche moderne de l’art. Il ouvre à Acumen la porte de son univers artistique moderne et sophistiqué! Et livre sa perception du devenir du design dans l’après Covid.

AXEL HUYNH INTERVIEW

Axel Huynh, « Distillateur sensoriel »

Entrepreneur et designer autodidacte, un temps mannequin pour Jean Paul Gaultier, Axel Huynh a un parcours singulier . Se définissant comme un créateur d’émotions, ses inspirations sont multiples et transversales liant plusieurs domaines emblématiques de l’art et du design.

« Après mon bac littéraire dans les années 90, j’ai commencé ma carrière dans le mannequinat, pour ensuite devenir directeur artistique aux Folies Pigalle puis au Palace. J’ai alors fondé il y a plus de 20 ans, mon agence événementielle CRAZYBABY!
Depuis quatre ans, j’ai développé un pôle « Design& Lifestyle où j’exprime ma passion pour la décoration à travers la signature de lieux, restaurants et appartements privés, mais également par la création de pièces de Haute joaillerie et l’édition d’objets de mobilier, luminaires, art de la table, d’essentiels pour la maison en cachemire « Home & Cashmere Essentials », sous le label AXEL HUYNH PARIS. »

Axel Huyn déploie sa créativité sur un grand nombre de domaines. Entre l’évenementiel et le design, sa signature affirmée est une combinaison de cohérence et de spontanéité. Sa ligne artistique et visuelle reflète un mélange de liberté et d’originalité, libérée, propice à la création de nouvelles formes.

« Mon approche dans l’événementiel est différente. J’apporte un soin particulier pour imaginer des concepts qui offrent une expérience globale.
Selon moi, le design fait partie intégrante de cette expérience. Il se retrouve dans le choix des lieux que nous proposons à nos clients, mais également dans la direction artistique et la scénographie.
J’attache beaucoup d’importance à créer une cohésion globale, tant au niveau du story telling que dans le contenu artistique de nos projets ».

 

la fontaine gaillon Axel huynh design

Vous avez rencontré plusieurs personnalités durant votre carrière. Laquelle vous a le plus marqué ?

« Ma vie est parsemée de belles rencontres, mais si je devais retenir celles qui m’ont le plus marqué, ce serait en premier Jean Paul Gaultier. Il a été le premier à croire en moi. J’ai défilé pour lui pendant toute ma jeunesse, dès l’âge de 17 ans.
Je pense ensuite à David Guetta avec qui j’ai collaboré au Palace et aux Bains Douches, et dont j’ai géré l’image pendant plus de dix ans.
La chanteuse Amy Winehouse est aussi une rencontre qui m’a marqué. J’ai organisé son premier concert parisien pour la maison de disques AZ Universal quand elle a enflammé le théâtre Bobino »

Quelle a été la collaboration la plus enrichissante durant votre carrière, que cela soit au sein de CRAZYBABY! ou dans le design ?

« Pour le design, sans hésitation La Fontaine Gaillon, ma dernière signature parisienne. Benjamin Patou de Moma Group, et Guillaume Houzé du groupe Galeries Lafayette m’ont fait confiance pour relever ce challenge qui a permis d’insuffler ma vision créative pour le nouveau restaurant du chef Marc Veyrat. C’est un lieu chargé d’histoire que j’ai eu la chance de revisiter dans un style contemporain, tout en gardant son esprit classique.

Selon moi, c’est la plus belle terrasse parisienne, surplombée par une fontaine du XIXe siècle qui représente un triton chevauchant un dauphin. C’est une véritable invitation au voyage : en fermant les yeux, nous sommes immédiatement transportés à Capri ou à la fontaine de Trevi à Rome.

Pour l’agence CRAZYBABY! , j’ai imaginé une exposition de Jean-Michel Basquiat à l’occasion de l’inauguration du flagship store du groupe FIAT sur les Champs-Élysées. Un sublime bâtiment imaginé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte où nous avons dévoilé une dizaine d’œuvres originales de l’artiste, avec mon ami le galeriste Enrico Navarra. Cet événement restera longtemps dans ma mémoire et a permis de belles rencontres comme la force créative qu’est Arnaud Belloni »

Vous voyagez souvent grâce à votre métier. Quel est l’endroit qui vous a le plus fasciné tout au long de votre carrière ?

« J’ai la chance d’avoir un métier qui me permet de voyager un peu partout dans le monde à travers mes différents projets.

J’aime L.A. ou Miami pendant ART BASEL, qui réunit le meilleur des galeries internationales d’art contemporain et les artistes du moment. Nous avons investi l’hôtel Faena avec mon partenaire Jim Mannino pour imaginer «l’EdenbyPerrier-Jouët»oùnousavonsinvité Simon Hammerstein, créateur du fameux club « The Box » à Londres et à New York, à venir créer un lieu éphémère.
C’est un lieu totalement inédit, théâtre de nouvelles expériences sensorielles, avec un studio photo en association avec l’édition américaine du magazine Vanity Fair. »

 

AXEL HUYNH

L’agence CRAZYBABY! compte un grand nombre de noms de l’univers du luxe, de l’automobile, des spiritueux, de la mode et des médias.

D’où vient le nom de votre agence ?

« Le nom «CRAZYBABY!» s’inspire des évènements que j’organisais aux Folies Pigalle. Le succès de notre agence vient de la transversalité des projets que nous menons, et de notre capacité à anticiper les nouvelles tendances.
Nous aimons également dénicher de nouveauxartistesetlestalentsdedemain,pour les mettre en lien avec les marques dont nous gérons l’image. L’expertise que nous avons développée dans le domaine du design et notre réseau international dans l’univers du luxe nous différencie et fonde notre signature. J’aime surprendre et faire vivre de nouvelles expériences.
Mon agence CRAZYBABY! a démarré avec trois clients principaux : le magazine Air France Madame, MTV Networks et David Guetta.»

Avec son agence Crazybaby!, Axel Huynh aime apporter une dimension artistique et sensorielle porteuse de sens aux événements qu’il organise, comme la curation artistique du projet « CX Prestige de l’Hôtel de Crillon par Tristan Auer » ou « la renaissance de la Fontaine Gaillon ».

« Lorsque je découvre un nouveau lieu, c’est une histoire de ressenti. J’ai besoin de capter tout de suite l’âme de l’espace qui tient à un équilibre entre l’esprit du lieu, son histoire et son emplacement.
Quand j’ai rencontré Michael Timsit, propriétaire des Galeries Joseph, ce qui m’a tout de suite frappé, c’est la signature unique de chaque lieu qu’il propose, toujours synonyme de qualité et d’excellence.»

Parmi ses autres fonctions, Axel Huynh est aussi curateur et fondateur de la « Villa AH» un projet inspirant conçu comme un lieu exclusif et de partage au cœur de la Croisette. Le designer y convie tous les ans pendant le Festival de Cannes un grand nombre de personnalités internationales et y met en scène une scénographie au design inspiré par l’esprit de la French Riviera.

« Depuis quatre ans, nous investissons la sublime VILLA AH en bord de mer qui date du XIXe siècle. Ce lieu secret, niché en plein cœur de la Croisette offre une vue imprenable sur la Méditerranée et qui devient chaque année, le temps du festival, un écrin exclusif que nous transformons intégralement avec des décors différents.

Cet exercice m’inspire énormément. J’ai la chance de pouvoir installer des pièces de design et d’art contemporain que je sélectionne avec soin tout au long de l’année. J’y présente également mes derniers coups de cœur artistiques.
C’est un véritable terrain d’expression créative, avec une thématique toujours liée au septième art. Cela me permet de dévoiler mes dernières créations dans un cadre magnifique; c’est un peu comme si je recevais chez moi.»

« Le rapport humain est primordial dans nos métiers. Entretenir la proximité avec les gens est très importante. »

 

SOFA MODULAIRE AXEL HUYNH

Lors de ses événements, Axel Huynh aime aussi partager ses connaissanceset offrir de la visibilité aux créateurs émergents.

« J’accompagne la Paris Design Week depuis sa création en 2010 et j’organise leurs soiréesofficielles, notamment à la Cité de la Mode et du Design où se tenait le salon Now! le Off. La Paris Design Week est un vivier de jeunes talents que nous avons aidés à faire connaître auprès du grand public en imaginant des concours de design avec des marques représentées par CRAZYBABY!»

AXEL HUYNH PARIS est une marque de design et de création française qui s’étend sur plusieursterritoires créatifs (meubles, objets, art de la table et textile) afin de créer une harmonie et un style singulier.

« Mon rapport au design est vraiment instinctif. Il a toujours fait partie intégrante de mon ADN. Mon plus vieux souvenir remonte à l’école primaire où je dessinais des profilés de sièges en cours. J’aurais très bien pu devenir créateur de mode, mais c’est toujours le design qui m’a séduit en premier lieu. Cependant, je pars du principe que lorsqu’on est créatif, il n’y a pas de limites aux supports utilisés. Un artiste est à même de pouvoir s’exprimer sur tous types de plateformes, matérielles ou dématérialisées.Prenez mon exemple : j’aime autant créer unepièce de mobilier ou un luminaire avec une touche minérale qu’un vase en porcelaine. Je n’aime pas être enfermé dans une case et cette liberté me pousse à aller plus loin dans la création. »

Les inspirations d’Axel Huynh sont à la croisée du Bauhaus, pour le minimalisme des lignes, et de l’Art déco pour le choix des matières nobles. Il revisite ses influences classiques avec un simulacre contemporain brut et minimal, avec des pièces subtiles et audacieuses.

« Pour moi, la beauté d’une pièce réside dans sa capacité à rester hors du temps. J’aime la sobriété et la pureté des lignes alliées à la noblesse des matériaux. Pour mes créations, je mélange énormément minéraux et bois précieux. »

Sa dernière création ? 

La cuvée « Mighty VIII » d’Axel Huynh Paris, un vin rosé cristal clair de Saint-Victoire en Provence élaboré en association avec la « Maison Louis François ». Il s’agit d’un vin à la robe subtile et aux notes fruitées et minérales. Il a notamment été présenté en avant première dans la Villa Ah au Festival de Cannes. On le retrouvera en septembre 2020 à l’occasion de la Paris Design Week. 

Ainsi qu’un sofa modulaire intriguant qui façonne la posture dans laquelle s’accentue l’élégance. 

«Ma dernière création est un sofa modulaire « Yin Yang » que j’ai développé avec la marque de design MUNNA et présenté lors du dernier salon Maison & Objet. Ce sofa est conçu selon une nouvelle approche qui allie le confort au design en ajoutant un esprit fonctionnel à l’habitat moderne.

C’est un peu comme un puzzle formé par des modules noirs et blancs qui vous permettent de composer votre forme idéale.

J’aime que les gens s’approprient mes créations et les intègrent à leur manière dans leur intérieur. Lorsque je conçois une pièce de mobilier, ma première vision est celle de l’utilisateur final avec l’objet. J’aime imaginer la posture, l’allure et l’élégance que les personnes auront dans mes créations.»

 

 

la fontaine gaillon Axel huynh design

Quelles ont été les conséquences du confinement sur votre activité, tant dans l’événementiel que dans le design ?

« Pour le moment, soyons honnête, l’événementiel a été touché de plein fouet !

Pour ma part, l’annulation du Festival de Cannes a été un coup dur, car six mois de travail sont partis en fumée.
Malgré cela, nous allons tout mettre en œuvre pour donner envie à nos clients et partenaires de nous suivre dans nos nouvelles aventures enrichies de nouvelles offres, d’innovations et de nouveaux lieux surprenants, avec toujours plus de créativité !

En tant qu’entrepreneur, je devrai faire preuve de résilience et de créativité, en optimisant mon business et en faisant appel à l’imagination pour apporter de nouvelles innovations dans le secteur événementiel. Je pense aussi développer et amplifier mon « Digital » ainsi que mon pôle«Design & Lifestyle» avec des projets d’envergure de plus en plus ambitieux… Et pourquoi pas un nouvel hôtel !

C’est une évidence : les designers, artistes, et créateurs s’orientent de plus en plus vers un avenir engagé où prime une forte responsabilité écologique. Selon moi, l’avenir du design sera éco-responsable, avec une chaîne de production maîtrisée où nous ne produirons que le strict nécessaire en fonction de nos besoins.
Ce sera également rendu possible grâce à l’utilisation de nouveaux matériaux innovants ainsi qu’avec l’aide d’imprimantes 3D. »

Vous avez cité à Forbes que le meilleur moyen de prédire le futur est de l’inventer. Comment souhaitez-vous vous réinventer ?

« Je pense qu’il faut mettre à profit tous les enseignements donnés par cette quarantaine, car le monde évolue vite et rien ne sera plus comme avant.
La notion de réinvention s’exprime non seulement par de nouveaux modes de consommation «éco-responsables», mais également par une nouvelle approche du business beaucoup plus digitale.

Au vu de l’actualité, les conséquences collatérales du COVID-19 sont bien plus graves et profondes, tant au niveau économique qu’humain. C’est là que nous nous rendons compte à quel point le monde est un petit village global où chaque individu compte. Qu’importe qu’il soit noir ou blanc : c’est tous unis et égaux que nous devons faire face aux crises économiques et sanitaires qui nous attendent..»