– BLEU – Une exposition collective à la galerie Lazarew

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Du 18 juin au 25 juillet, l’exposition BLEU présente le travail d’artistes qui mettent en exergue la couleur bleue.

Des œuvres d’une grande profondeur qui hypnotisent les visiteurs de la galerie Lazarew au cœur du Marais. La galerie a été fondée par Alexandre Lazarew et son associée Laura Bresteau-de Pontcharra. Ces collectionneurs et mécènes aux goûts artistiques confirmés suivent leur instinct pour présenter des artistes émergents et d’autres déjà établis. Depuis maintenant 10 ans, Alexandre Lazarew et sa collaboratrice permettent aux œuvres de prendre vie dans un lieu d’exception. Ils nous plongent dans la subtilité contemporaine de leur regard artistique.

Acumen Galerie Joseph vous présente l’exposition collective BLEU à la Galerie Lazarew.

EXPOSITION BLEU

Bleu céleste, bleu méditatif, bleu des songes…

La couleur bleue n’est jamais utilisée au hasard par les artistes, et l’infinité de ses nuances en fait un pigment précieux.
Le bleu sert traditionnellement à peindre ce qui est transparent, comme l’eau, l’air ou le verre. C’est aussi ce qui est profond, sourd, silencieux. Ce qui en fait une couleur propice aux explorations de l’âme.

Dans cette exposition collective, les œuvres sélectionnées des artistes confèrent à cette teinte des dessins différents.

EXPOSITION BLEU GALERIE LAZAREW

Cet été, la galerie Lazarew réunit 8 artistes :

Claude Como, l’artiste qui met au service de la diversité du vivant la pluralité des mediums, avec virtuosité et justesse.
Huile sur toile, résine, fusain et céramique sont utilisés pour suivre une démarche touchante, parce qu’utopique. L’objectif est d’inventorier pour mieux comprendre ce qui nous entoure et de capturer l’infini des possibilités que nous offre le vivant.

Claude Como y traduit un besoin universel – exacerbé chez l’artiste – de trouver des réponses à ce qui nous dépasse.

Evrard & Koch forment un duo d’artistes français. Ces deux identités touche- à-tout, remarqués dans des domaines aussi différents que la joaillerie, le design ou la couture. Ils combinent leurs talents en une entité plus que remarquable et sont à l’origine d’une œuvre résolument singulière.

Olivier Catté travaille le carton et il est passé maître dans l’art de révéler dans cette matière des cités à perte de vue. Le carton de récupération était le matériau fétiche d’Olivier Catté pendant 10 ans : rebut de la société de consommation, maison de fortune pour les plus pauvres, c’est un symbole omniprésent de l’absurdité des sociétés modernes, et une formidable matière première d’expression plastique.

Pierre Daquin  artiste dont l’oeuvre figure depuis des décennies dans les collections publiques prestigieuses présente Interface : une surface à la frontière entre deux parties de matière ou d’espace. La définition donnée par le titre toute simple résume à elle seule toute la complexité du travail qui anime Pierre Daquin depuis plus de 50 ans. Il l’exerce sur différents matériaux industriels souples (caoutchouc toilé, vinyle, cuir, plastique toilé…) pour en révéler les envers invisibles, les intériorités.