« Restons unis » : Emmanuel Perrotin lance une foire collaborative à domicile

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

En l’absence des grandes foires internationales de l’art reportées pour cause de pandémie, Emmanuel Perrotin initie un projet collaboratif novateur. Il a invité plusieurs galeries parisiennes à investir son espace Saint-Claude à Paris.
Une réponse temporaire à la crise ou annonciatrice d’une tendance de fond pour le milieu de l’art contemporain ? 

ELISE FOURCHE COURTESY OF THE ARTIST AND CREVECOEUR PARIS
ELISE FOURCHE COURTESY OF THE ARTIST AND CREVECOEUR PARIS

« Restons unis » : tel est le souhait exprimé par Emmanuel Perrotin en invitant 26 galeries parisiennes à présenter une sélection de leurs artistes dans ses locaux du 23 mai au 14 août.

Un total de quatre présentations consécutives par groupes de six ou sept galeries, d’une durée de deux semaines chacune, se succéderont dans son espace Saint-Claude dans le Marais qui sera ouvert gratuitement aux collectionneurs et au public. 

Après l’annonce du confinement, le célèbre galeriste parisien a senti très vite qu’il y aurait dans cette crise un besoin d’union et d’évènements. Pour soutenir la création artistique, Emmanuel Perrotin a ainsi mis en place ce projet collectif qui vise à montrer la vitalité et la qualité de la scène française de l’art contemporain. 

« En cette période de bouleversements, il est important de rappeler les fondements de notre métier et de notre engagement pour toujours plus de diversité, d’ouverture et de culture. Chaque visite d’exposition ou découverte de galerie apporte son lot de surprises. C’est un monde beaucoup plus ouvert et collaboratif qu’il ne l’était auparavant et nous nous en réjouissons », souligne Emmanuelle Perrotin.   

Même si le digital a pu être un palliatif lors du confinement, pour Emmanuel Perrotin, les viewings rooms et autres initiatives virtuelles ne pourront jamais se substituer aux expositions qui permettent aux galeristes de continuer à partager les œuvres avec le plus grand nombre. 

French art gallery owner Emmanuel Perrotin
French art gallery owner Emmanuel Perrotin poses during a photo session in Paris, on May 20, 2019. (Photo by JOEL SAGET / AFP)

Une initiative inédite qui ramène Emmanuel Perrotin à ses débuts rue Louise-Weiss où il avait réuni ses confrères pour concevoir une approche collective afin d’être plus visible.

S’il a depuis multiplié l’ouverture d’espaces à son propre nom, à Paris rue de Turenne et rue Saint-Claude ainsi qu’à New York, Séoul, Tokyo ou Shanghai, le marchand d’art reste profondément attaché à l’écosystème artistique parisien, aujourd’hui fragilisé.

Des opérations comme ce nouveau projet collaboratif  pourraient contribuer à renforcer le positionnement de Paris sur le marché de l’art, alors que Londres est handicapée par le Brexit et New York est toujours frappée par la pandémie. Elles répondent aussi aux attentes d’un public qui privilégie désormais une consommation plus locale et les circuits courts. Par ailleurs, le format des foires internationales, trop nombreuses, trop coûteuses et critiquées pour leur impact environnemental, faisait déjà débat avant la pandémie. Quand, par exemple, le Paris Gallery Weekend a réuni une cinquantaine de confrères et consœurs du 2 au 5 juillet, on peut se demander si ce nouveau concept de foires mutualisées à domicile ne pourrait pas s’imposer comme le modèle d’avenir.

Pour Emmanuel Perrotin, l’objectif est aussi de permettre une continuité des expositions pour les artistes aux projets ambitieux comme pour l’écosystème qu’elles animent : vendeurs, régisseurs, communicants, transporteurs, sous-traitants et autres acteurs. 

« C’est un métier où l’on se bat tous les jours pour maintenir nos entreprises ouvertes », rappelle Emmanuel Perrotin, avant de conclure : « Restons collectivement positifs ! » Dans l’art aussi, l’union fait la force ! 

courtesy of the artist and balice-hertling
courtesy of the artist and balice-hertling

Du 4 au 18 juillet 2020 : Air de Paris  ; Galerie Allen ; Salle Principale ; Galerie Poggi  ; Praz-Delavallade ; Joseph Tang  ; Jocelyn Wolff

Du 25 juillet au 14 août 2020 :

Marcelle Alix ; Art : Concept ; gb agency ; Campoli Presti ; High Art ; In Situ

Du mardi au samedi de 11 h à 19 h
« Restons unis », du 23 mai au 14 août 2020 à la galerie Perrotin

10, impasse Saint-Claude, Paris 3e

https://www.perrotin.com/fr