Partager l'article

QUEL «NEW NORMAL» POST COVID POUR LA DISTRIBUTION?

La crise du coronavirus et le confinement ont bouleversé le secteur du retail et les habitudes des consommateurs. Entre les impératifs liés à la sécurité sanitaire et la montée en puissance du numérique, quel “new normal” se dessine pour la consommation post covid ? quels modèles opérationnels et quelles pratiques pourraient émerger dans le secteur ? 

Interview de Charles Bianchi (HEC 1996), consultant en stratégie et expert du retail et du digital.

Q : Quels ont été les effets de la crise sur les pratiques du secteur du retail et de la distribution ? Quelles transformations pourrait influer l’environnement post-covid ?  

 

CB : Cette période a eu un impact considérable sur le secteur de la distribution et le retail, avec de fortes différences selon le segment concerné. Sur le plan de l’activité par exemple, la crise a pu bénéficier à l’alimentaire dont les ventes ont enregistré une croissance historique au début du confinement. A contrario dans l’habillement, la fermeture des commerces de biens “non essentiels” et la réévaluation par certains consommateurs de leurs besoins, ont entraîné une baisse record des dépenses des consommateurs dans ces segments.

 

En matière de pratiques, le premier effet constaté au cours de cette période est une progression considérable du e-commerce. En huit semaines, la part du online et multicanal dans le retail a fait un bond de cinq à dix ans ! Ainsi aux Etats-Unis, la pénétration digitale du retail a réalisé une hausse de 11 points, passant de 16% à 27% sur cette période, soit autant qu’au cours des 10 dernières années. Une partie des acteurs se sont transformés à grande vitesse, mettant en place de nouveaux outils, réévaluant leurs stratégies et développant leurs services omnicanal auprès des consommateurs, non sans influer sur les comportements des consommateurs. La crise risque de creuser le fossé entre les entreprises les plus matures et celles souffrant de modèles vieillissants. Pour reprendre les mots de Warren Buffett, “c’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignaient nus”. La crise semble prouver en effet que le degré de maturité digital est l’atout principal en termes de résilience pour les entreprises de distribution, et la sortie de crise sera beaucoup plus difficile pour les acteurs qui ont pris du retard en ce domaine. Le temps pour eux n’est plus au compromis mais à l’action pour adapter leur business model”.

 

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER

THE VINTAGE FURNITURE
VENTE DE MOBILIER VINTAGE
Grande sélection de meubles, luminaires et décoration vintage. Grands designers scandinaves www.thevintagefurniture.com