Partager l'article

Portrait de la Galerie T&L

Ces dernières années, on assiste à la mutation du marché de l’art. Tant du point de vue des propositions artistiques, que de la dématérialisation du marché lui-même. Phénomène parallèle, on remarque la multiplication des galeries d’art itinérantes. Parmi lesquelles, la Galerie T&L dont le succès est de plus en plus prometteur. 

Galerie Joseph dresse le portrait de cette galerie, à l’occasion d’un entretien mené avec Léopold Legros l’un des deux membres fondateurs. 

La passion avant tout chose

Léopold Legros aime rappeler qu’il n’est pas issu d’une famille liée au monde de l’art. Il est sensibilisé à la culture classique dès son plus âge, par son père musicien qui dirige un ensemble de musique baroque. Un élément qui a certainement joué, dit-il, dans sa volonté d’entreprendre des études d’art à l’École du Louvre. Une porte d’entrée vers le monde de l’art.

La rencontre avec Tancrède Hertzog se fait à la TEFAF de Maastricht, l’une des foires d’art les plus réputées au monde. De là naît une amitié tout d’abord, qui se concrétise très vite par une passion commune et le goût des affaires. Les deux jeunes hommes décident de monter rapidement un projet qui prend la forme d’une galerie. « Nous pensons qu’une création d’entreprise est aussi une aventure humaine, et nous souhaitons la vivre à deux ».

Ouverte en 2015, la Galerie T&L a deux domaines de spécialités : l’art d’après-guerre et l’art contemporain. Véritable passionné, le duo entend revaloriser cette période prolifique des années 60 et 70 qu’il juge encore trop injustement sous-évaluée par les institutions et le marché actuel. Il est aussi de l’intérêt des jeunes galeries de se spécialiser très vite dans un domaine précis. Ce qui lui permet de se démarquer sur le marché en érigeant un modèle de référence pour les amateurs.

Dernière exposition en date « 69 année érotique », du 21 novembre au 7 décembre 2019.
Dans le vaste espace du 24 rue Beaubourg, un seul mot d’ordre : donner à voir non pas l’engagement politique, mais plutôt le mouvement de libération des mœurs et d’affranchissement sexuel qui a suivi Mai 68. Au programme, une cinquante d’œuvres d’artistes français et internationaux : Leonardo Cremonini, James Rosenquist, Ivan Messac, Jacques Monory, Evelyne Axell… Des personnalités du mouvement pop art injustement tombées dans l’oubli et revalorisées à l’occasion de cette grande exposition.

Forte de son succès, en janvier 2020 les deux galeristes décident de poursuivre l’exposition avec une sélection des meilleures pièces dans l’espace Prisme, 39 rue de Grenelle.

GALERIE JOSEPH PARIS

116 rue de Turenne, 75003 Paris

Phone : +33 (0)1 42 71 20 22

Fax : +33 (0)1 42 71 00 11

info@galeriejoseph.com

Formulaire de Contact

Adresses des galeries

THE VINTAGE FURNITURE

VINTAGE FURNITURE SHOP The widest selection of vintage scandinavian furniture and decoration.Scandinavian designers www.thevintagefurniture.com