EXPOSITION DIVINE MARILYN

Du 9 Juillet au 22 Septembre 2019


Galerie Joseph  | 116 rue de Turenne, 75003 Paris

HORAIRES :
Ouvert tous les jours de 10h à 20h y compris jours fériés
Nocturnes jusqu’à 22h les vendredis et samedis
Téléphone/répondeur : +33 (0)1 42 71 20 22
Email : info@galeriejoseph.com 

Après le succès des grandes expositions d’été consacrées à Steve McQueen puis à Johnny Hallyday, la Galerie Joseph présentera durant l’été 2019 une exposition intitulée « Divine Marilyn ».

L’Exposition

 

Pour la première fois en France, cette grande exposition sur 850m2 regroupera les trois plus grands noms de la photographie américaine (Sam Shaw, Milton Greene et Bert Stern)  qui ont immortalisé Marilyn Monroe à différentes époques de sa vie au travers de près de 200 photos ou documents. Elle sera réalisée avec la collaboration de Meta et Edith Shaw, filles de Sam Shaw ; Joshua Greene, fils de Milton Greene, et Olivier Lorquin, Président de la Fondation Dina Vierny – Musée Maillol pour Bert Stern.

Sam Shaw

Un espace d’une cinquantaine de photos de Sam Shaw qui a réalisé de 1952 à 1962 de nombreux clichés de la vie privée de la star, comme lors de la première année de son mariage avec le dramaturge Arthur Miller, époque où elle semble plus heureuse que jamais. Des photographies qui respirent la simplicité et capturent une femme accessible qui essaye de retrouver une part de normalité. Sam Shaw a également immortalisé le tournage du film de Billy Wilder « Sept ans de réflexion » en réalisant le mythique cliché de l’envolée de la robe blanche de Marilyn au-dessus d’une bouche de métro à New York.

Milton Greene 

Un autre corner, également de 50 photos, sera consacré aux œuvres du photographe Milton Greene dont les clichés iconiques ont fait le tour du monde comme ceux de la star en tenue de ballerine. Grâce à son travail tout en finesse et en élégance, Milton Greene rappelle la capacité de cette femme aux mille visages à changer de personnage avec un naturel qui étonne.

Bern Stern

En 1962, quelques jours avant la disparition de Marilyn, Bert Stern réalise pour Vogue une séance photos qui durera 3 jours pendant lesquels 2571 photos seront shootées. Une douzaine de tirages grands formats de cette « dernière séance » seront exposés. Stern avait capturé une Marilynsans fards, dans un moment de liberté et d’abandon mais c’est elle-même qui avait choisi les photos sur les planches contact avec le souci constant de contrôler son image.

Affiches de film, couvertures de magazines et presse d’époque…

 

Corner Arty

Marilyn revisitée par la scène Pop et Street Art. Une quinzaine d’œuvres d’artistes émergents sous le regard bienveillant d’Andy Wahrol…

 

Norma Jeane Baker avant Marilyn

 L’exposition s’attachera également à recréer le parcours et la métamorphose de Norma Jeane Baker en Marilyn Monroe.

 

Marilyn durant la guerre de Corée

Marilyn s’est rendue en Corée pendant sa lune de miel au Japon avec son mari Joe DiMaggio pour divertir les troupes américaines à la fin de la guerre de Corée en 1954. Un épisode méconnu de sa vie que les commissaires d’exposition ont pu recréer grâce à des films d’archives et des clichés réalisés par les quatre photographes officiels mais aussi par des photos prises par les soldats eux-mêmes.

La véritable histoire du tournage de « 7 ans de réflexion »

Un corner consacré à l’histoire de la photo la plus célèbre et la plus sulfureuse du cinéma hollywoodien. Une scène mythique qui propulsera Marilyn au firmament des stars planétaires, mais qui sera aussi à l’origine de son divorce avec Joe DiMaggio.

Des images connues, méconnues ou inédites.

L’exposition s’attachera à montrer grâce à des clichés inédits que Marilyn était loin de la « Pin-up blonde » qu’elle interprétait, comme un masque qu’elle mettait pour chacune de ses représentations publiques, mais qu’elle était également une femme enjouée et mutine, loin de l’image à laquelle elle est souvent rattachée.

A côté des clichés promotionnels et de l’industrie cinématographique qui avait façonné une icône pour la représenter, Marilyn a su se construire sa propre histoire et sa propre légende…

Les Commissaires de l’Exposition

Les Commissaires  Patrice Gaulupeau et Ghislaine Rayer  de Display productions sont réalisé ces trois dernières années les expositions consacrées à Steve McQueen puis à Johnny Hallyday, ainsi que les expositions  « Pop-Art/Pop-Up », « Bikini, la légende », « Pin-Up » et « Lingerie Treasures »… aussi bien à la Galerie Joseph qu’à Milan, New-York ou Shanghai.

La Galerie Joseph, située dans le Haut Marais, est un ancien atelier industriel entièrement rénové par le Galeriste Michael Timsitet allie modernité et tradition en présentant de grands espaces épurés. Pleine de charme, la Galerie a su conserver son âme à travers ses pierres, poutres apparentes et murs d’origine. Ce lieu offre une superficie totale de 850m² sur deux niveaux, dont une impressionnante verrière culminant à 12m qui fait de cet endroit un lieu d’exception.

X