Exposition« Daniel Angeli – 40 ans de scoops »

Galerie Joseph Froissart | 7 juillet – 3 septembre 2017 | Expo Paris

Après la sortie de son livre « Vies Privées » paru aux éditions Gründ, Daniel Angeli, surnommé « le roi des Paparazzi »  expose une centaine de ses oeuvres dans la capitale. Du 7 juillet au 3 septembre 2017, venez découvrir des clichés somptueux pris sur le vif, effectués pendant l’âge d’or de sa carrière, qui s’étend des années 60 à 90. Parmi les photographies qui seront exposées dans le superbe showroom à Paris de la Galerie Joseph, situé rue Froissart au cœur du célèbre quartier du Marais, une trentaine sont totalement inédites et à découvrir uniquement durant cette exposition. Daniel Angeli est un photographe de renom qui a voué sa vie à son art. Depuis l’âge de seize ans, époque à laquelle en 1959 il devient laborantin dans l’agence de photographie Dalmas, il ne vit plus que pour sa passion et traverse l’existence en la scrutant au travers de son objectif, en capturant les moments les plus précieux et les plus insolites. En 1968, l’artiste fonde sa propre agence de photographie et il se consacre à la vie des futurs « people ». Durant trente années, il a vécu avec les plus grandes stars, se calquant sur leurs horaires, leurs déplacements ainsi que sur leur mode de vie. Ce faisant, il a réussi à gagner la confiance des plus grands, qu’ils soient artistes, chanteurs, stars de cinéma, hommes politiques et autres personnes en vue, à tel point que certains d’entre eux lui communiquaient à l’avance leurs emplois du temps, comprenant que les uns avaient besoin de l’autre pour exister aux yeux du grand public. Daniel Angeli a photographié les plus grands, comme Salvador Dali, Brigitte Bardot, Jackie Kennedy, Paul Newman, Mick Jagger et des centaines d’autres, à tel point que lui-même ne sait pas quels trésors sont enfouis dans les milliers de clichés qu’il a amassés durant plus de quarante ans de services, le rythme de son travail étant tellement intense qu’il n’avait pas le temps de faire le point du travail accompli la veille tant il devait déjà reprendre la route le lendemain. Depuis 2010, l’artiste s’applique à développer et à répertorier tous les négatifs accumulés durant cette longue carrière, tentant de répondre aux nombreuses demandes d’expositions et de galeries d’art, et il découvre chaque jour de nouveaux chefs d’œuvres perdus dans la masse.

X