Comme à chaque défilé, les grands noms de la Mode se sont encore surpassés cette année à la Fashion Week pour parer leurs showrooms à Paris de décors insolites afin de produire des univers immersifs qui mettent en avant leurs créations pour la saison Printemps – Eté 2017.

Chanel a misé sur les technologies modernes en transformant le Grand Palais en Data Center, Karl Lagerfeld ayant choisi de faire défiler des robots en tailleurs. La maison parisienne a même poussé le vice jusqu’à afficher son logo bien connu des deux « C » dos à dos en câblages électriques multicolores.

Givenchy a présenté sa collection au Jardin des Plantes, en extérieur donc. Afin de pallier à la fraîcheur d’une soirée automnale de cet espace atypique, Givenchy avait prévu de distribuer aux spectateurs des couvertures de survie… Plutôt utilisées en cas d’urgence que par les créateurs de mode, les couvertures de survie avec leurs finitions chromées ne sont pas passées inaperçues mais elles s’accordaient parfaitement avec le chemin de défilé en miroir prévu par Givenchy.

Bien que très différents l’un de l’autre, Prada et Gucci se sont tous deux inspirés d’un décor type « boîte de nuit ». Le premier a tablé sur un décor industriel, sombre et minimaliste avec juste quelques écrans géants et beaucoup de métal. Le second a préféré un style « Girly » avec des banquettes matelassées de cuir blanc, des colonnes style « boules à facettes » et des éclairages roses pour un style élégant-kitch.

Tommy Hilfiger et Philipp Plein ont choisi d’afficher des carrousels dans leur décor. Philipp Plein a choisi le sien traditionnel et à chaînes afin de s’accorder à sa reproduction de ville rose décorée de friandises géantes. Tommy Hilfiger a, lui, tablé sur la fête foraine américaine typique des années ’70 pour une ambiance festive teintée de couleurs chaudes.

photo: Vogue