Isabelle Dorna, étudiante à l’ESADSE, l’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne, fondée en 1803, nous présente son œuvre: « Silhouette. La moto au Féminin. »:

1. Expliquez-moi votre projet, d’où vous est venu l’inspiration ?

Mon travail de mémoire avait pour sujet : Y-a-t-il un intérêt pour les designers de réfléchir à l’idée d’une moto pour femme ?

Cette inspiration m’est venue du fait de ma passion pour la moto tout d’abord, de plus peu de femmes font de la moto du fait des nombreux stéréotypes qui disent que ce sont les femmes qui ont trop de caractère qui en font.

Je voulais donc casser cette image et mettre les femmes et les hommes à égalité.

2. Comment se positionne ce marché ?

C’est un très gros marché pour les constructeurs. Beaucoup d’industriels s’y intéressent et commencent à faire de plus en plus de choses. Une moto avait été crée mais elle a fait un flop total du fait que la moto n’était pas assez puissante. Les femmes veulent être à égalité avec les hommes.

3. Parlez- moi du design de votre moto.

La moto est noire pour donner ce côté très agressif. Mais je me suis surtout au casque. Le fait est que lorsque la femme met un casque et qu’elle a les cheveux attachés cela lui gène. J’ai donc travaillé la forme du casque grâce à différentes coiffures. De plus, j’ai retravaillé la veste, je n’aimais  pas les protections qui faisaient un look très androgène. J’ai donc pris un cuir très souple au niveau du cou pour avoir la possibilité de tourner la tête. J’y ai ajouté de la fourrure pour apporter cette touche féminine et cacher les protections et du tissu réfléchissant pour la sécurité.

Sur la moto, j’ai ajouté du cuir pour créer une unité entre les accessoires et la moto et cela permet d’avoir un meilleur confort.

Enfin, je voulais qu’il y soit beaucoup de rangements car nous savons bien que cela est très important chez les femmes. Il y a donc une pochette d’ordinateur situé à l’avant de la moto ainsi qu’un petit sac qui sera rangé dans le réservoir.