Ce mardi 26 mai, a eu lieu, à la Galerie Joseph de la rue Turenne, le vernissage de l’Exposition de Dessins organisé par l’association SYRIE, l’école de l’espoir . Une exposition pleine de couleurs et d’émotions à découvrir jusqu’au 29 mai.

À cette occasion, nous avons eu l’occasion d’échanger quelques mots avec l’association

1. D’après ce que j’ai entendu vous soutenez la création d’écoles pour les enfants des camps de réfugiés syriens. Dites moi en plus à propos de votre association.

Oui en effet, nous aidons à financer une école de 450 élèves. Nous leur apportons le matériel nécessaire à une bonne éducation (Un sac à dos, un uniforme) mais aussi un repas par jour. Les professeurs sont rémunérés et donnent le même niveau d’enseignement que les écoles libanaises. De plus les élèves Syriens ont accès à une heure de cour d’anglais par jour. L’école est laïque et mixte, il n’y a pas de religion alors que plus de 90% des écoles sont normalement musulmanes.

2. Depuis combien de temps l’association existe ?

L’association existe depuis un an.

3. Vous exposez des dessins d’enfants, d’où vienne ses dessins et quel âge ont ses enfants ?

Les dessins viennent essentiellement d’enfants réfugiés Syriens. De Deraa, Hons, Aleppo, Damas. Les enfants ont de 5 à 19 ans.

4. Combien de dessins exposer vous en ce moment ?

370 dessins sont exposés en ce moment

5. Combien coute les dessins ?

Les dessins ne sont pas vendus, on adopte un dessin grâce à un don. 1 enfant coûte 200 euros pour un trimestre et 600 euros l’année.

6. Est-il possible de faire un don lors de l’exposition ?

Oui bien sûr, suite à cela vous pourrez choisir un des dessins présents.

7. Enfin quel est votre ressenti sur la vie dans les camps ?

Les ONG sont très présentent et pallient au manque de la communauté internationale. Le Liban est extraordinaire avec les réfugiés Syriens, ils en accueillent un peu plus de 1 million au minimum.

8. Allez vous souvent sur le terrain ?

Oui, tous les 2 mois et demi.