James C.Lewis, célèbre photographe africain, vivant à Atlanta, a récemment choisi la Galerie JOSEPH, située dans le cœur du Marais à Paris, comme lieu d’exposition pour présenter son dernier projet African Kings.

Nous avons eu le plaisir de partager un moment avec l’artiste, voici le détail de nos échanges :

Est-ce la première fois que vous exposez en France ?

Oui, c’est la première fois. Je suis très heureux d’avoir été invité en France ainsi que très honoré de pouvoir partager mon travail avec ce pays qui a et qui a eu de très grands artistes.

Comment votre art a-t-il été perçu par le public français ?

Mon travail a été perçu de façon très positive et j’ai reçu beaucoup de soutien de la part du public. J’ai même eux des visiteurs venant de Normandie, Bruxelles et Londres.

Quel a été la réaction des personnes qui ont vu l’expo ?

Il y a eu plusieurs types de réactions mais toujours très favorable. Certaines personnes avaient le sentiment de retrouver quelque chose de positif qui était en eux, d’autres étaient contents de pouvoir apprendre certaines choses à propos de plusieurs Rois d’Afrique. A l’unanimité les visiteurs ont été émerveillés par les images et les modèles.

Parlez nous un peu de votre travail.

C’est un long processus de recherche historique afin de coller au plus près du personnage que je veux photographier. Par la suite un casting est lancé auprès des réseaux sociaux pour incarner le sujet. Quand j’habille mes personnages je ne les déguise pas car le processus de styling fait que les bijoux et les étoffes doivent correspondre parfaitement au royaume représenté.

A la suite de cela un travail de post-production est réalisé afin de finaliser l’image et donner vie au personnage.

Après Paris, quel est votre prochaine étape ?

Plusieurs projets mais rien de précis pour le moment.

Avez-vous ressenti un clash de culture ?

Non, bien au contraire même si Paris est très différent d’Atlanta. J’ai ressenti beaucoup d’attention, de bienveillance et de reconnaissance de mon travail. J’espère à nouveau revoir cette merveilleuse ville qui est Paris pour une exposition plus longue et à nouveau partager avec vous mon travail.

X